3 points à vérifier absolument avant de faire l’acquisition d’une entreprise

3 points à vérifier absolument avant de faire l’acquisition d’une entreprise

Des spécialistes tels que Daici dans l’acquisition d’entreprise proposent chaque année aux commerçants et gérants souhaitant ouvrir leur affaire de s’approprier un fonds de commerce existant afin de l’exploiter. Le rêve d’une vie peut alors devenir réalité, par exemple en changeant d’orientation professionnelle afin d’exploiter une société. Devenir commerçant, restaurateur ou encore coiffeur n’a jamais été aussi simple. Cependant, si l’acquisition d’une entreprise parait apporter de nombreux avantages, voici quelques points que tout acheteur devra étudier avant de se lancer sur un grand projet.

Vérifier la concurrence avant d’acquérir son entreprise

La première chose à faire lorsqu’on veut exercer une activité sous la forme d’une entreprise est de réaliser une étude de marché. Cette étude permettra aux entrepreneurs de mieux connaître le marché sur lequel ils comptent s’insérer, ce qui les mènera à éditer un bilan prévisionnel. Bien entendu, dans le cadre d’une acquisition d’entreprise par l’intermédiaire d’un professionnel tel que Daici, les bilans de l’entreprise cédée sont fournis lors de la négociation. Ces derniers permettront aux acquéreurs de connaître les véritables raisons de la vente de l’entreprise : l’activité fonctionnait-elle correctement ? Quel a été la raison qui pousse les propriétaires actuels à vendre leur affaire ?

Le piège à éviter : une situation changeante aux alentours

Lors de l’acquisition d’une entreprise, il convient de toujours relativiser les bilans fournis par les anciens propriétaires par rapport à la situation actuelle du fonds de commerce cédé. En effet, de très bons bilans passés ne signifient pas toujours un excellent avenir financier. La situation géographique du commerce peut en effet être modifiée avec le temps, soit par l’arrivée d’une nouvelle ligne de transport, soit par l’arrivée prochaine d’un concurrent, soit par une dégradation de l’environnement dans lequel se trouvait le commerce, par exemple l’installation d’une usine environnante.

La cession d'une entreprise

Dans tous les cas de figure, les acheteurs se doivent de toujours rester attentifs aux différents éléments géographiques actuels et à venir, car ces derniers pourraient avoir un impact direct sur leur commerce. En cas de doute, il conviendra d’interroger la mairie sur l’arrivée d’un projet environnant ou bien le voisinage, afin de mieux comprendre la situation dans laquelle se situe le bien.

Cependant, ne vous méprenez pas. La vente d’un commerce qui fonctionne bien n’est pas toujours synonyme de cachoterie. Certains propriétaires de commerces fructueux souhaitent parfois simplement changer de vie, modifier leur activité ou bien ont simplement besoin de liquidités, les obligeant ainsi à vendre leur affaire.

Vérifier ses capacités financières avant d’acheter une entreprise

Le second point qui doit être impérativement vérifié par les acquéreurs d’une entreprise concerne la situation financière du futur propriétaire. Quel que soit le secteur d’activité de l’entreprise dont le rachat est envisagé, il faut consulter son expert-comptable afin de faire un point complet sur les financements envisageables pour le projet. En effet, le prix de cession n’est pas le seul critère à prendre en compte lors d’une transmission d’entreprise.

Dans le cadre de la cession de fonds de commerce, la valeur de l’entreprise à reprendre est généralement calculée par l’intermédiaire chargé de la vente. Il est la plupart du temps un spécialiste capable d’évaluer une entreprise pour en proposer le juste prix. L’acquéreur serait alors tenté, en temps normal, de calculer s’il est nécessaire d’effectuer un apport personnel pour financer le bien, et de contacter un ou plusieurs banquiers pour obtenir le financement nécessaire.

Le piège à éviter : Ne pas avoir suffisamment de trésorerie pour son entreprise

En général, les entrepreneurs qui souhaitent procéder à l’acquisition d’une entreprise sollicitent leur banque pour disposer de fonds suffisants pour englober le prix de la cession envisagée, ainsi qu’éventuellement, la commission prélevée par le tiers. Or, ce montant n’est absolument pas suffisant pour racheter une entreprise.

En effet, il est nécessaire pour l’entrepreneur de prévoir le paiement du stock en avance, le paiement du loyer commercial s’il y en a un, le paiement des salaires… Mais également tous les autres paiements qui sont envisageables par l’entreprise achetée. C’est donc un véritable fonds de roulement qui devra être prévu par l’entrepreneur acheteur afin de ne pas manquer d’argent dès le début de l’activité, sans quoi le rachat n’aura probablement servi à rien et sera considérablement compromis.

Cession de fonds de commerce

Consulter les autres annonces d’acquisition d’entreprise

Il faut toujours se montrer curieux lorsqu’on recherche une vente de fonds de commerce près de chez soi. Le web regorge d’annonces en tout genre d’entreprises à céder tous secteurs confondus. Vous trouverez ainsi sans difficulté un salon de coiffure mixte en Bourgogne Franche Comté, une entreprise à céder sur l’Avenue des champs Élysées, une charcuterie traiteur en Haute Vienne ou une boucherie charcuterie dans n’importe quelle région de France.

La plupart de ces entreprises artisanales à vendre s’accompagnent de locaux commerciaux pour lesquels le droit au bail peut être cédé. Cela est généralement précisé lors de la diffusion d’annonces précédent un projet de cession d’entreprise ou la vente d’un fonds de commerce. Trouver une entreprise est donc assez simple pour le chef d’entreprise qui élargit son champ de recherche. Les propriétaires souhaitant procéder rapidement à la vente de commerce recherchent activement un repreneur ou de potentiels acheteurs.

Il faut être sûr de soi lors de l’achat d’une entreprise (acquisition d’entreprise)

Si l’achat d’une entreprise donne tant à réfléchir, c’est parce que la décision est souvent la plus importante d’une vie. En effet, que l’entreprise soit financée à l’aide de fonds propres ou à crédit, l’achat de fonds de commerce représente un investissement très conséquent. Ainsi, les experts comptables sont de véritables atouts pour la réalisation des formalités liées à l’achat d’une entreprise ou à la réalisation d’un business plan. Par ailleurs, la possibilité de reprendre un local commercial, par exemple, pourra donner un potentiel de développement à l’entreprise.

Vendre une entreprise ou acheter un fonds de commerce sont donc des contrats à ne pas prendre à la légère, pour lesquels il est nécessaire de contacter le bon professionnel et d’étudier sérieusement les différentes options qui se présentent.