Selon Le Figaro, la fermeture des 21 hypermarchés Auchan, annoncée récemment, aurait un lien avec un changement dans les habitudes de consommation des français. Il faut dire que l’affaire a de quoi faire la Une : au total en France, ce sont près de 700 emplois qui sont menacés par ces fermetures. Toutes les régions de France sont touchées : le groupe Auchan ayant simplement décidé de liquider ses enseignes les moins rentables.

Vers un déclin des supermarchés Auchan en France ?

Comme le souligne le journal, les groupes Carrefour et Casino ont récemment fait des annonces similaires : les hypermarchés semblent fermer en France de plus en plus rapidement. Les consommateurs semblent donc se désintéresser de ces structures, mais où vont-ils faire leurs courses ? Car oui, il faut bien manger. Donc, si un consommateur ne va plus à Auchan, c’est qu’il privilégie une autre source d’approvisionnement.

Le modèle du supermarché le peut plus convaincre les consommateurs

Les supermarchés, qui représentent une étape supplémentaire entre le producteur et le consommateur, semblent boudés par les consommateurs. Cette étape supplémentaire entraine un surcout qui est bien souvent estimé inutile. Les délais de livraison sont rallongés (et les fruits et légumes moins frais). Surtout, ces hypermarchés privilégient les prix bas, et pas forcément le caractère local des denrées alimentaires.

Fermeture d’Auchan : la préférence de magasins spécialisés

Si les consommateurs ne souhaitent plus aller faire leurs courses au supermarché, c’est peut être parce qu’ils ont trouvé dans les nouveaux circuits de consommation des habitudes qui leur conviennent mieux. Privilégiant le rapport humain, les circuits courts et la qualité des produits, le « pick up » réalisé chez l’agriculteur a de quoi plaire. D’autant plus que sans intermédiaire, ni grossiste ni distributeur, les prix sont plus bas. Le consommateur sait également que son argent va dans la caisse d’une personne qui a travaillé et qui est à l’origine de l’exploitation.

Le modèle du supermarché ne pouvait pas survivre : l’exemple des 21 magasins Auchan

On ne peut pas être spécialisé en tout et à bas prix. Avec les années, les consommateurs se tournent vers un mode de vie de plus en plus sain. Ainsi, le supermarché n’a plus la côte. La mise en place de diverses promotions, pas toujours lisibles, et de prix tellement bas qu’ils en devenaient louches, n’a pas pu rassurer les consommateurs.

Malgré la crise économique que subit la population chaque jour, il est préférable, pour un bon nombre de consommateurs, de consommer des produits un peu plus chers, mais de bien meilleure qualité. Les petites superettes situées en Centre ville et approvisionnées tous les jours par des agriculteurs locaux connaissent donc un véritable succès depuis de nombreuses années. La tendance n’est pas près de s’inverser dans les prochaines années, les nombreux scandales liés à l’industrie agroalimentaire n’aidant pas la filière à se reconstruire une image convenable.

Auchan annonce la fermeture de 21 magasins