Business : le prévisionnel de trésorerie

Business : le prévisionnel de trésorerie

Nombreux sont les dirigeants d’entreprise qui rencontrent souvent des difficultés financières suite à une mauvaise gestion de la trésorerie. Ce genre de problème influe négativement sur le bon fonctionnement d’une entreprise. D’où, la nécessité de réaliser un prévisionnel de trésorerie. Voyons tout cela en détail dans cet article.

Prévisionnel de trésorerie, de quoi est-il question ?

Le tableau de plan de trésorerie mensuel sert à présenter les recettes et les dépenses mensuelles d’une entreprise. Grâce à ce tableau, les mouvements financiers de chaque poste sont détaillés mois par mois. Cela permettra aux dirigeants d’analyser sa situation financière mensuelle.

Chaque flux des transactions financières est enregistré au mois où les transactions ont été effectuées (et non au moment où le contrat d’engagement a été conclu suite à un délai de paiement). Outre les montants hors taxe, d’autres éléments sont indiqués dans le tableau. Il s’agit par exemple :

  • de la TVA collectée par mois, c’est-à-dire entrée d’argent,
  • la TVA déductible à chaque mois, c’est-à-dire sortie d’argent d’une société,
  • des paiements ou remboursements de TVA.

établir un prévisionnel de trésorerie

Pourquoi est-il nécessaire d’établir un prévisionnel de trésorerie ?

Il est important de réaliser un prévisionnel de trésorerie et l’inclure dans les tableaux du business plan avant de créer une entreprise. Lors de la création d’une société, il se pourrait en effet que le chiffre d’affaires ne soit pas suffisant pour assurer les premières charges fixes de l’entreprise. Nous parlons ici des achats des matières premières, de marchandises pour le fonctionnement et bien d’autres éventualités.

Dorénavant, le dirigeant peut anticiper les charges fixes par mois à savoir le loyer, les abonnements, les assurances… grâce au tableau de trésorerie prévisionnel. Ainsi, il pourra prévoir son budget, que ce soit à court ou à moyen terme. En outre, il n’aura plus à enregistrer ses opérations financières à chaque opération.

Ce tableau de bord est surtout nécessaire en compatibilité. Le responsable peut s’en servir pour suivre son budget. Ce tableau lui sert également de repère pour adapter son état de trésorerie en fonction de ses projets. Il est donc plus facile d’anticiper les catastrophes, comme l’entretien et les réparations matérielles des machines ou des outils de production… Ce qui permet aussi de combler le chiffre d’affaires lors du démarrage de l’entreprise si besoin.

Si l’entreprise ne dispose pas assez de trésorerie pour couvrir ses fonds de démarrage, elle ne va pas pouvoir développer son activité. Pire encore, son activité ne serait pas rentable et l’entreprise va se trouver impactée en un rien de temps. La connaissance au préalable de la trésorerie prévisionnelle permet aussi de faciliter la préparation de projets de développement (mise en place d’une étude de marché, amortissement, etc.). Il en est de même pour la prévision du montant des frais généraux. Elle contribue également à l’amélioration des relations que ce soit avec les partenaires financiers ou avec les actionnaires.

Les différents cas de figure lors de la mise en place d’un prévisionnel de trésorerie

Le premier cas qui peut se présenter est que le déficit de votre trésorerie a tendance à s’accroître de plus en plus tous les mois. Ce qui veut dire que votre projet n’est pas rentable à cause d’un problème au niveau de votre trésorerie. En revanche, au cas où votre trésorerie n’a pas évolué pendant un moment, nous pouvons interpréter cela comme un manque de capitaux. Si votre trésorerie affiche un déficit ponctuel, cela peut vouloir dire qu’il y a un décalage.

Dans le cas où votre trésorerie présente un surplus de manière stable, il ne vous sera plus utile d’en avoir une. Vous avez assez de moyens financiers pour couvrir vos besoins. Par contre, si l’excédent en trésorerie a tendance à augmenter, cela peut être une opportunité pour vous d’investir par autofinancement. Il vous sera même possible d’augmenter vos revenus.

Comment établir un tableau prévisionnel de trésorerie ?

Avant d’établir un tableau prévisionnel de trésorerie, il est nécessaire de réaliser un tableau (via le logiciel tableur Excel) pour lister tous les décaissements et les encaissements que vous prévoyez de faire chaque mois. Par exemple, un achat qui a eu lieu en janvier, mais qui est payable en mars doit être inclus dans les décaissements du mois de mars.

En procédant de cette manière, vous pouvez visualiser le solde de trésorerie mois par mois. En même temps, vous pouvez obtenir un cumul de votre solde de trésorerie d’un mois à l’autre, grâce aux formules automatiques sur Excel. En utilisant ces formules de calcul automatique, il vous sera possible de comparer les résultats obtenus tous les mois. Il suffit de faire un simple clic. Ce qui vous permet alors de savoir si vos disponibilités pourront couvrir facilement toutes vos factures.

Sachez qu’il y a deux types d’encaissement et deux types de décaissement. Votre chiffre d’affaires ainsi que votre TVA à payer représentent vos encaissements d’exploitation. Les encaissements hors exploitation sont constitués par la libération de votre capital, de vos emprunts et de vos primes ou de vos subventions. Les décaissements d’exploitation concernent vos dépenses en marchandises et en matières premières, vos charges externes, vos impôts, vos taxes, votre TVA reversée, etc. Quant aux décaissements hors exploitation, ils sont relatifs au remboursement de vos emprunts à terme et vos fournisseurs d’immobilisations.

Ainsi, nous pouvons dire que la TVA est un élément important dans le plan de trésorerie d’une entreprise. Elle est incluse aussi bien dans les encaissements que dans les décaissements. De ce fait, il est recommandé de prendre en compte cet élément avec minutie lors de la réalisation des tableaux de bord. Pourtant, l’estimation de la TVA n’est pas toujours une tâche facile. Cela requiert une certaine connaissance avancée sur les délais de paiement, les taux applicables, les taxes récupérables, etc. Dans ce cas, le mieux est de faire appel à des professionnels comme un expert-comptable. Sinon, vous pouvez aussi utiliser un logiciel de trésorerie.

tableau prévisionnel de trésorerie

Les éléments à prendre en compte lors de la réalisation d’un prévisionnel de trésorerie

À noter que vos flux de trésorerie à prévoir doivent être pris en considération pour que votre prévisionnel de trésorerie soit plus exact. L’ensemble des flux concerne toutes les dépenses et les recettes que l’entreprise prévoit de faire.

Autrement dit, certains éléments doivent figurer dans le tableau. Il y a d’abord la situation financière de l’entreprise mois par mois. Il faut faire en sorte que le solde bancaire et la trésorerie en début de période soient identiques. À cela s’ajoutent les sommes encaissées et les sommes dépensées pendant le mois. Les sommes attendues et les sommes à payer doivent aussi figurer dans le tableau. Enfin, il y a la situation financière en fin de période, c’est-à-dire en fin de mois. Cette dernière représente le solde de trésorerie par mois et le solde de trésorerie totale.

Comment utiliser un plan de trésorerie prévisionnel ?

Assurez-vous que le tableau soit mis à jour. Pour ce faire, il ne faut jamais oublier de le remplir en fonction des dates de paiement. Tâchez de ne pas vous tromper sur le montant des taxes et des impôts à payer, c’est-à-dire les TVA, les cotisations salariales, etc. Veillez à ce que votre plan de trésorerie se combine correctement avec les autres outils d’aide à la décision, notamment le business plan, le bilan prévisionnel…

Quant au business plan, nous l’appelons parfois plan d’affaires. C’est un document permettant à un entrepreneur de présenter de manière claire et simple le contenu de son projet. Ses arguments doivent être assez cohérents pour montrer la rentabilité du projet et le besoin essentiel en financement. La présentation du business contribue alors à convaincre le décideur d’investir dans un projet d’entreprise.

Le recours au business plan est nécessaire afin de vérifier la faisabilité de votre projet, que ce soit sur le plan stratégique ou sur le plan financier. C’est à travers cet outil que vous planifiez et chiffrez vos actions. Le business servira également de guide, c’est-à-dire de point de repère tout le long du processus de création. Le bilan prévisionnel est un des éléments composants du business plan en plus du prévisionnel de trésorerie. Nous pouvons aussi qualifier le bilan prévisionnel par le prévisionnel financier, le compte de résultat prévisionnel ou le prévisionnel tout court. La plupart du temps, nous avons tendance à le négliger. Pourtant, c’est un élément indispensable pour réussir la création d’une entreprise.

utilisation d'un plan de trésorerie prévisionnel

C’est un tableau dans lequel est représentée une photographie du patrimoine de l’entreprise depuis sa création et tout le long de son développement. Ce qui va aider le dirigeant à bien comprendre la finalité de son bilan prévisionnel. Par la suite, il pourra évaluer la cohérence de son projet dans son ensemble.

Le prévisionnel financier, comme son nom l’indique, désigne la partie financière du business plan. C’est dans le bilan prévisionnel que se trouve l’étude de marché. D’une manière générale, le tableau doit comporter les éléments suivants : un bilan, un compte de résultat, un solde intermédiaire de gestion, un budget, un plan de financement, des ratios significatifs si besoin et bien d’autres en fonction de la nature du projet.

Laisser un commentaire