Comment devenir un meilleur manager 

Le management constitue une activité centrale pour la productivité de toute entité. En effet, qu’importe l’organisation concernée, il reste vital de piloter convenablement les ressources disponibles en vue d’atteindre les objectifs prédéfinis. Cependant, bien gérer n’apparaît pas comme une mission aisée. De nombreuses précautions doivent être prises si l’on veut devenir un meilleur manager. Voici nos recommandations en la matière.

Se faire former


La première action à mener afin de devenir un bon manager est de se faire former au management. En réalité, bien que certaines qualités nécessaires au manager soient innées, suivre une formation dans ce domaine peut faire toute la différence en termes d’efficacité. Ainsi, il semble indispensable de commencer par là.

Faites-vous donc former dans un centre d’experts en vue d’acquérir un savoir-faire indéniable. Vous pourrez trouver à cet effet une multitude d’offres de qualité sur le net, à l’instar de cette formation en management d’ADRH Conseil. Cette structure vous dispense des enseignements spécialisés qui vous transformeront assurément en un manager chevronné.

Être un bon coach

Le manager est le guide des équipes placées sous sa responsabilité. À ce titre, il doit se révéler comme un bon coach pour fédérer les efforts vers un unique but. Prenez donc du temps pour accompagner vos employés et apprécier dûment leurs résultats. S’il faut féliciter particulièrement des personnes pour un travail abattu, faites-le. Encouragez tout le monde à se donner au maximum.

Éviter le micro management

Parmi les erreurs les plus courantes chez les managers, le micro management se montre particulièrement nocif au développement d’une organisation. Il consiste à surveiller en permanence les collaborateurs en qui on devrait placer une certaine confiance. Chaque petite tâche fait ainsi l’objet d’un suivi rigoureux de la part du manager qui se refuse de déléguer. Sachez que si la confiance n’exclut pas le contrôle, il faudrait quand même savoir laisser une certaine autonomie à vos équipes pour ne pas ralentir, voire compromettre vos opérations.

Avoir une vision et des stratégies précises


C’est une base qui semble évidente, mais qui n’est pas toujours respectée dans les organisations. En effet, contrairement à la tendance observée chez les managers, il n’est pas juste question d’avoir une idée des objectifs de la structure. Il s’agit plutôt de décliner dans un document bien élaboré, la vision de l’organisation (où va-t-on ?), la stratégie pour y parvenir (comment y aller ?) et les détails de son implémentation. Avec une clarté au niveau de ces trois éléments, vos employés pourront se situer à tous les coups par rapport à leurs rôles dans votre entité.

Communiquer fluidement

Bien communiquer suppose dans un premier temps la prise de décisions sans tergiverser. Il faut savoir prendre du recul quand c’est nécessaire et réagir promptement dans les situations d’urgence. Ensuite, il importe de mettre en place un mécanisme de communication fluide afin de tenir vos équipes informées de toute évolution. Gardez à l’esprit que non seulement vos décisions doivent parvenir rapidement à qui de droit, mais qu’il faut inversement obtenir les retours de vos collaborateurs. Insistez donc sur un véritable échange (dans les deux sens) en vue de toujours connaitre à temps les difficultés à résoudre.

Laisser un commentaire