Vous avez pendant longtemps rêvé de devenir votre propre patron : pourquoi ne pas vous lancer ? De nombreuses personnes en doutent, mais il est pourtant possible de devenir son propre patron sans argent. Pour ce faire, il est nécessaire de créer et de diriger votre entreprise, mais cela s’apprend. Voici de nombreux conseils qui sauront vous convaincre de créer votre propre entreprise afin de gagner plus d’argent facilement.

Pourquoi créer une entreprise sans argent ?

Créer une entreprise demande du temps et de nombreux efforts. Le choix d’une structure juridique, la rédaction des statuts, la recherche de financements, l’élaboration d’un business plan, l’ouverture d’un compte bancaire, la recherche des clients et le développement de l’activité peuvent s’avérer très chronophage. Pourtant, dans chacune de ces étapes, il n’est pas forcément nécessaire de disposer de beaucoup d’argent. Créer une entreprise concerne donc toutes les personnes motivées pour travailler, même sans argent.

Quels sont les avantages ?

Créer sa propre entreprise sans argent apporte de nombreux bénéfices à l’entrepreneur. Parmi eux, on retrouvera notamment :

  • Un montant de gains potentiellement illimité
  • La gestion libre du temps de travail
  • L’absence de hiérarchie
  • Le développement de nouvelles idées
  • L’épanouissement personnel

De nombreux points positifs liés à la création d’entreprise

Comment devenir son propre patron

Oui, créer une entreprise, c’est s’accorder la possibilité de gagner beaucoup d’argent sans faire trop d’efforts. En tant que chef de votre jeune entreprise, vous n’êtes plus dépendant d’une fiche de paie mensuelle, et votre salaire n’est plus bridé quelles que soient vos capacités de travail. Vous pouvez être rémunéré selon ce que vous méritez vraiment.

L’autre avantage concerne indéniablement le fait de pouvoir gérer sa manière de travailler et son temps de travail. L’absence totale de hiérarchie fait partie des motivations de nombreux entrepreneurs. Être son propre patron apporte donc une véritable liberté, qui permet de développer sa créativité et son sens de l’engagement.

Comment faire pour devenir son propre patron sans argent ?

Pour créer une entreprise, rien de plus simple. Il conviendra tout d’abord de choisir le statut qui vous convient le mieux. À ce titre, deux grosses distinctions doivent être faites :

  • Le régime du micro entrepreneur, qui permet au chef d’entreprise de travailler en son nom propre. Il s’agit de l’ancien régime « auto entrepreneur » ;
  • La création d’une société, personne morale, qui abrite souvent des entreprises beaucoup plus stables et durables.

Pour devenir micro-entrepreneur, le chef d’entreprise ne devra pas réaliser beaucoup de formalités : une simple déclaration à l’URSSAF, à l’aide d’un formulaire Cerfa, ou sur le site Guichet-Entreprises permettront de recevoir une immatriculation.

Dans quel délai un micro-entrepreneur reçoit-il son immatriculation SIRET ?

La question est redondante parmi les jeunes entrepreneurs. À compter de la déclaration à l’URSSAF, s’il s’agit d’une activité libérale, il faut compter une à deux semaines pour que l’INSEE attribue un numéro d’immatriculation SIRET. La loi permet toutefois aux jeunes entrepreneurs de commencer à démarcher des clients potentiels et à facturer, en précisant la mention « en cours d’immatriculation » sur les factures. S’il s’agit d’une activité commerciale, le numéro d’immatriculation est généralement attribué dans les quelques jours qui suivent la réception de la déclaration par le Greffe du Tribunal de commerce.

Comment gagner de l'argent

Que faire pour créer une société ?

Si vous souhaitez créer une société pour commencer votre activité sociale, la démarche demeure assez simple. Il est dans un premier temps nécessaire de choisir le type de société que vous souhaitez créer : société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU), société à responsabilité limitée (SARL), société en nom collectif (SNC) ou encore une société anonyme (SA). Un avocat pourra procéder à la rédaction de vos statuts afin d’éviter toute erreur juridique une fois le choix du statut social effectué.

Vous devrez par ailleurs déterminer de nombreux éléments obligatoires pour votre société : le montant du capital social, l’adresse du siège social, la durée de la société, l’organe de gérance, la dénomination sociale… Un avocat ou un expert comptable peuvent, ici encore, vous conseiller. Il ne faut pas hésiter à solliciter une aide à la création d’entreprise, car une erreur à ce niveau de la procédure peut s’avérer désastreuse en cours de vie sociale.

Et une fois les statuts rédigés ?

Une fois les statuts rédigés, il sera nécessaire de déposer le montant de votre capital social dans un établissement bancaire, ou à la Caisse des dépôts et consignations. Il faut noter que la plupart des formes juridiques de société tolèrent un capital social égal à un seul euro. Néanmoins, il est nécessaire de tenir compte des risques que présente une telle décision. Vous pouvez lire notre article relatif au montant du capital social pour vous en convaincre.

Créer une entreprise sans argent, c’est possible

Comme vous le voyez, il est largement possible et accessible de créer une entreprise sans argent, et sans difficulté. Selon le type de produit que vous proposez, les premiers acomptes peuvent vous permettre de démarrer votre activité et ainsi de vous lancer. De nombreuses jeunes entreprises innovantes peuvent ainsi percer chaque année. Si le concept de start-up attire, ce n’est pas pour rien ! Pourquoi ne tenteriez-vous pas votre chance ?

Devenir son propre patron sans argent : une histoire de motivation

Au final, créer son entreprise sans avoir d’argent est tout à fait envisageable. L’entrepreneur peut tout d’abord chercher à trouver des financements extérieurs. Pour ce faire, il est nécessaire de réaliser une étude de marché. Le créateur d’entreprise pourra, si son idée tient la route, trouver de l’argent pour son projet personnel, parce qu’un certain nombre de personnes vont trouver son idée d’entreprise innovante et prometteuse. La confiance est donc de mise dans une telle situation.

Si vous n’avez pas de financement, nous avons encore de nombreux conseils pour créer son entreprise à vous donner. Pour trouver des clients rapidement, il sera nécessaire de mettre en place une stratégie marketing irréprochable. La plupart des jeunes créateurs d’entreprises le savent, en particulier dans le secteur des prestations de service, pour réussir il est nécessaire de bien comprendre la gestion d’entreprise et de savoir comment vendre son idée de business. Si la levée de fonds ne fonctionne pas, alors il faut prouver que son projet d’entreprise est le meilleur, et trouver soi-même des clients.

jeune patron

De nombreux acteurs présents pour vous aider à créer votre entreprise sans argent

Si vous souhaitez absolument ouvrir une TPE PME ou une société commerciale, vous devez savoir qu’il existe de nombreux endroits où se faire aider à monter son projet d’entreprise sans argent. Tout d’abord, le Centre de formalités des entreprises (CFE) est un interlocuteur de premier choix pour créer sa boîte, même si vous envisagez d’opter pour le statut d’auto entrepreneur. Se mettre à son compte impose de réaliser de nombreux choix, voire d’effectuer des apports (apports en numéraire, apports en nature, apports en industrie), et peut donc exposer le créateur sans argent à un certain niveau de risque.

L’entraide entre entrepreneurs est également un très bon carburant pour se motiver à créer son entreprise et trouver de nombreux conseils. Les groupes présents sur les réseaux sociaux, ainsi que les divers forums consacrés à la création d’entreprise permettent de retrouver des professionnels qui sont exposés aux mêmes difficultés, ou qui les ont surmontées. Côté physique, une pépinière d’entreprises ou une société de domiciliation est souvent un excellent moyen de rencontrer du monde.

Attention à l’isolement lorsqu’on devient son propre patron sans argent

Devenir son propre patron sans argent présente aussi des risques. Il est nécessaire de faire attention à certaines détresses, en particulier à l’isolement. Le besoin de rentabilité qui caractérise le début de l’activité conduit souvent les entrepreneurs à travailler trop, bien plus qu’un salarié ordinaire, pour ne pas gagner grand-chose.

Un entrepreneur ne doit ainsi jamais oublier de respecter l’Optimum de Pareto. La majeure partie de notre temps est consacrée à la partie mineure de nos gains. Ainsi, il est nécessaire de travailler la partie qui nous rapporte le plus, et de développer cette dernière. C’est en appliquant cette règle universelle qu’en tant qu’entrepreneur, vous pourrez avancer et devenir rentable dans le cadre de votre activité.

Même si le besoin de travailler est grand, et qu’il est très prenant de devenir son propre patron, avec une perspective de gains illimités, il est nécessaire de conserver une vie sociale et de ne pas négliger sa vie de famille. De nombreux chefs d’entreprises se retrouvent ainsi dans des postures très indélicates, partagés entre le besoin de côtoyer du monde, et l’envie de gagner plus d’argent. En règle générale, les entrepreneurs partent avec certaines idées en tête, mais modifient rapidement leur comportement lorsqu’ils sont confrontés à la réalité du travail.

Ne pas oublier ses déclarations sociales et fiscales lorsqu’on crée son entreprise sans argent

Un autre point sensible ne doit pas être oublié par les créateurs d’entreprises : il ne faut jamais oublier d’effectuer les déclarations sociales et fiscales, sans quoi, les peines d’amende peuvent être sévères. C’est dans ce cadre que, tant l’auto entrepreneur que le Président d’une SASU, doit procéder de manière régulière à la déclaration de son chiffre d’affaire et de sa rémunération.

Lorsqu’on crée son entreprise sans argent, il peut être tentant de se verser une rémunération importante dès le début de l’activité. Or, il faut également penser au paiement des taxes ainsi qu’aux périodes de coups durs. Il est donc nécessaire de conserver certaines sommes de côté pour faire face à ces éventualités. C’est en faisant évoluer l’entreprise petit à petit que le créateur de la start-up conserve de bonnes chances de faire durer l’activité plus longtemps.

Travailler tout seul

Quelques conseils pour bien créer son entreprise

Vous l’aurez compris, la création d’entreprise est un parcours semé d’embuches. Pourtant, de nombreux jeunes entrepreneurs parviennent chaque année à percer dans leur domaine. Il ne faut jamais perdre espoir de développer son business et de parvenir à dominer un marché. Les plus grands succès ne se sont pas construits en un jour. De fait, la persévérance et le courage sont de mise pour parvenir à de solides résultats. Un chef d’entreprise doit garder la tête sur les épaules en toutes circonstances.

En tout état de cause, il est nécessaire d’apprendre à varier ses clients, pour prévenir le cas d’une rupture de relation commerciale. Le côté marketing de votre entreprise ne doit jamais être négligé, ce qui vous permettra de rechercher sans cesse de nouveaux clients, et ainsi de ne pas avoir de périodes creuses dans le cadre de votre activité.

À vous de jouer !

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour devenir votre propre patron sans argent, et pour créer votre entreprise dans les meilleures conditions. Avec une grande dose de motivation, vous parviendrez à trouver une idée brillante qui se révèlera particulièrement prometteuse en termes économique. Le choix de la forme sociale et des modalités d’exercice de votre activité commerciale seront déterminés par les différents régimes fiscaux et sociaux que propose le droit français.

Pour la suite, c’est à vous d’assurer le développement de votre activité, dans le cadre d’un équilibre entre l’amour de votre carrière professionnelle, et le maintien de vos relations privées. L’idéal pourrait encore être de monter une entreprise avec ses proches ou ses amis, afin d’allier l’utile à l’agréable. L’activité commerciale ou libérale pourrait alors être perçue comme un véritable challenge à relever le temps de quelques années, avant de pérenniser l’activité ou de revendre l’entreprise qui aura été construite. Quelle option choisirez-vous ?

Devenir son propre patron sans argent : un vrai parcours ?