EPI : quelle est la différence avec un vêtement de travail ?

You are currently viewing EPI : quelle est la différence avec un vêtement de travail ?

Certains métiers imposent le port de vêtements de travail appropriés. D’autres par contre requièrent l’adoption d’Équipements de Protection Individuelle (EPI). Le premier protège notamment le travailleur contre les salissures occasionnées par le travail, et le second lui assure une protection contre les différents risques relatifs à son activité. Les deux ont donc une fonction différente. Découvrez ici les différences précises entre un EPI et un vêtement de travail.

Qu’est-ce qu’un Équipement de Protection Individuelle ?

L’Équipement de Protection Individuelle représente une protection contre des risques spéciaux. Il protège le travailleur contre les brûlures, les coupures, les chutes, la toxicité chimique, etc. Il varie en fonction de l’activité du travailleur et se décline en plusieurs autres équipements. Ainsi, parmi les EPI on compte les gants, les casques, les lunettes, les protège-genoux et les protège-coudes, les chaussures de protection… Certains équipements sont conçus avec des matériaux spécifiques et disposent ainsi de propriétés protectrices.

L’EPI au service de la sécurité

Les EPI assurent la sécurité et la protection du travailleur afin que ce dernier ait la possibilité de travailler avec un risque minimal de maladie ou de lésions corporelles. Ces vêtements protecteurs doivent être fournis pour préserver la santé, assurer la sécurité et la propreté au travail. Leur rôle est la prévention des agressions chimiques et mécaniques (plaies, brûlures, éraflures). Ils protègent la peau contre tout contact avec des produits dangereux ou nocifs.

Un équipement subordonné à des normes

Un EPI doit être conforme aux normes que régit le règlement (UE) 2016/425 du Conseil du 9 mars 2016 et du Parlement européen.

Les EPI que l’on peut trouver sur cette boutique en ligne spécialisée par exemple sont des articles de qualité qui répondent parfaitement à ces normes. Porter les EPI réglementaires permet aux travailleurs confrontés aux risques relatifs à leur profession de jouir de la protection nécessaire.

vêtement de travail

Les différentes catégories d’EPI

Les équipements sont répertoriés en fonction de leur capacité de protection. Ils sont donc choisis selon l’importance des risques encourus. On distingue trois catégories d’EPI, couvrant les risques mineurs, les risques importants et les risques mortels. Tout employé reçoit son EPI avec une notice qui atteste de ses spécificités d’utilisation et d’entretien. Sa conformité aux normes doit être également mentionnée.

Qu’est-ce qu’un vêtement de travail ?

Le rôle du vêtement de travail est notamment de protéger celui qui le porte des salissures que pourrait provoquer son activité. Il est porté dans un environnement de travail précis et il caractérise généralement une profession. On parle plus d’uniformes dans les secteurs comme l’aviation ou l’hôtellerie-restauration. Le vêtement de travail n’est pas conforme aux normes relatives à l’EPI et n’a pas vocation à l’être.

Identification des professionnels

Le vêtement de travail est un fort vecteur d’image. Le mécanicien met une salopette, le médecin une blouse, le chef cuisinier une toque et un tablier… Il sert aussi à mettre en évidence une distinction ou la preuve d’un savoir-faire. C’est le cas du col bleu-blanc-rouge réservé aux MOF par exemple.

Certaines entreprises se servent du vêtement de travail pour affiner leur communication. Elles fournissent donc à leurs équipes des tenues personnalisées (sérigraphie, patronage exclusif, broderie, coloris sur mesure…). Cela permet de reconnaître un professionnel sur un point de vente ou en dehors de son lieu de travail et procure à l’employé un sentiment d’appartenance à l’entreprise. Devenu une vraie arme marketing pour les entreprises, le vêtement de travail vise aussi à rassurer un client.

Un vêtement pour séduire la clientèle

Le client le sent lorsqu’un professionnel est à l’aise dans son vêtement de travail et aime le porter. Parfois, le vêtement attire l’attention du client avant même que ce dernier ne découvre le nom de l’entreprise.

Un client conquis par un vêtement de travail perçoit de l’entreprise des valeurs en lesquelles il croit. Aujourd’hui, la coupe du vêtement professionnel, son design et son esthétique représentent de réels enjeux et jouent un rôle important dans cette quête pour séduire le client.

Un vecteur de communication

Porter un vêtement de travail participe à l’écriture de l’histoire collective d’une entreprise, d’une marque ou d’une profession. C’est un vecteur de communication, mais aussi un relais des valeurs, des spécificités et de l’image d’une entreprise. Il concrétise les décisions stratégiques en matière de communication et de marketing.

Le vêtement de travail a une dimension sociale. Cette dimension est le reflet d’émotions individuelles et d’interactions humaines.

La différence entre les EPI et les vêtements de travail est tranchée. Ces derniers sont d’un usage parfois facultatif et peuvent servir aussi à un meilleur confort. Ils permettent également d’identifier les catégories professionnelles. Les premiers en revanche sont obligatoires car ils assurent l’intégrité physique du travailleur.

Laisser un commentaire