Ce lundi 15 avril à 18h50, la cathédrale de Notre Dame de Paris, qui resplendit depuis le 13ème siècle sur l’île de la Cité, s’est embrasée dans le cadre des travaux qui y étaient organisés. Près de 400 pompiers ont été mobilisés pour éteindre l’incendie en fin de nuit, et donner le top départ pour de nombreuses années de travaux.

Il faut dire qu’en matière de travaux, la reconstruction de la cathédrale ne sera pas une mince affaire. La charpente entière est à refaire, la forêt à reconstruire, la Flèche à rebâtir… et le bâtiment d’une manière générale à solidifier. Emmanuel Macron souhaite que ces travaux soient effectués en moins de 5 ans, afin que Notre Dame puisse accueillir de nombreux touristes lors des J.O 2024.

Une importante vague de dons pour reconstruire Notre Dame de Paris

Peut-être est-ce parce que le dessin animé de Notre Dame a bercé notre enfance, parce qu’il s’agit sans conteste de l’un des plus beaux monuments de France, ou parce que la quasi-totalité de l’histoire de France s’est déroulée dans la cathédrale, une importante vague de dons a été entamée à la suite de cet incendie.

La Fondation du patrimoine est le principal receveur de ces donations. La Fondation a par ailleurs mis en place un site spécialisé, en indiquant que l’intégralité des dons effectués via ce dernier serait mise à la disposition de la reconstruction de la cathédrale incendiée.

Il est nécessaire de faire bien attention avant de procéder au don, car des sites frauduleux commencent à voir le jour. Il s’agit par exemple du site https://donfondation-patrimoine-sauvonsnotredame.weebly.com/ dont l’extension « .weebly.com » dénonce le recours à un CMS gratuit en ligne. Il ne s’agit bien évidemment pas de la Fondation du patrimoine, bien que l’URL du site puisse y ressembler.

Côté donneurs, une renonciation à la défiscalisation

Les plus grandes familles de France ont bien évidemment participé aux donations en proposant des sommes importantes destinées à rebâtir Notre Dame. Cependant, l’affaire aurait été trop simple si ces derniers avaient utilisé le processus de défiscalisation pour retrouver leurs économies en payant moins d’impôts.

Certaines familles ont ainsi réalisé un don important, tout en indiquant renoncer à la défiscalisation. De cette manière, leur don n’est pas intéressé. Il vise simplement à être solidaire avec l’ensemble des autres français donateurs, à proportion de leurs moyens.

On pourra ainsi citer un don promis par le groupe LVMH, ainsi qu’un don effectué par la famille Arnault. La famille Pinault a également indiqué mercredi qu’elle ne souhaitait pas bénéficier de la défiscalisation dans le cadre de ce don.

Un geste à saluer

On ne pourra que relever l’honorabilité du geste effectué par ces familles, ainsi, et surtout, celui effectué par des millions de français qui, proportionnellement à leurs moyens, ont effectué un don. Un seul euro peut en la matière aider la cathédrale, car appliqué aux 67 millions de français possiblement concernés, c’est toute une partie de la reconstruction qui pourrait ainsi être financée rapidement.

D’une manière générale, c’est toute une société qui se mobilise pour préserver son patrimoine. Contrairement aux rumeurs, d’autres alternatives permettent également de se soucier des personnes en difficulté, et pas seulement des monuments.

Incendie de Notre Dame : Ces français qui refusent la défiscalisation