Investissement : 4 produits d’épargne pour arrondir ses fins de mois

Investissement : 4 produits d’épargne pour arrondir ses fins de mois

De nombreux français souhaitent investir leur épargne afin d’arrondir leurs fins de mois. À l’heure où les livrets d’épargne connaissent un taux excessivement bas, les investissements personnels deviennent d’excellentes opportunités pour faire fructifier son épargne. Ces derniers sont de plus en plus nombreux : immobilier, vin, produits financiers, monnaies électroniques… Les idées ne manquent pas pour épargner et espérer dégager des revenus intéressants au fil des mois. Voici quelques idées qui vous permettront de faire fructifier votre épargne dans les mois qui viennent.

Investir dans l’immobilier : la pierre est-elle le meilleur produit d’épargne ?

Investir dans l’immobilier est un investissement dont la performance ne fait plus de doutes. Qu’il s’agisse de locations en courte durée ou en longue durée, la pierre est l’un des produits d’épargne les plus prisés par les français. La loi LMNP a contribué à ces investissements en encourageant les épargnants à devenir propriétaire. Il existe de nombreux moyens de rentabiliser un achat immobilier : l’immobilier locatif de longue durée apporte l’avantage d’une certaine stabilité : les loyers sont touchés par le propriétaire sans que ce dernier n’ait à intervenir régulièrement sur son bien. La location de courte durée, quant à elle, peut se révéler plus intéressante financièrement mais demande davantage d’efforts. Il peut s’agir de locations de vacances ou bien d’une location en continu sur un site annonceur tel qu’Airbnb.

Il existe de nombreux sites d’information sur l’investissement dans l’immobilier sur lesquels vous pourrez trouver de précieux renseignements sur la manière de rentabiliser au maximum votre épargne.

Investir dans les produits financiers : la bourse comme alternative à l’épargne bancaire ?

Pourquoi se contenter d’un livret A dont le taux de rentabilité frôle les 0,00% lorsqu’il est possible d’investir directement sur les marchés financiers en tant que particulier ? Les traders indépendants sont de plus en plus nombreux sur la toile, à l’heure où de nombreux broker ont considérablement réduit les frais de courtage et où les graphiques et actualités boursières sont accessibles gratuitement, depuis n’importe quel ordinateur.

La bourse permet de placer son argent sur de nombreux marchés financiers, français (Euronext) ou étrangers, à faible coût. Néanmoins, il convient de se rappeler que ces produits issus de la finance sont des produits à risque, et qu’il est préférable de n’y investir que des sommes que l’on est prêt à perdre en cas de crise financière. Par ailleurs, l’aide d’un conseiller en gestion de patrimoine peut être requise afin de connaître les valeurs porteuses sur le marché.

Produit boursier ou achat immobilier ?

Si l’on compare la performance d’un produit boursier avec celle d’un achat immobilier, on peut constater les points suivants :

  • L’achat immobilier présente un risque plus faible en termes de rentabilité. Les revenus sont généralement fixes au cours du temps, mais sont garantis pour peu que l’immeuble soit correctement situé. L’investissement étant plus important, il est souvent nécessaire de solliciter un crédit bancaire pour pouvoir le réaliser, mais la manœuvre reste intéressante compte tenu des faibles taux d’intérêt pratiqués par les établissements de crédit ;
  • L’investissement sur les marchés financiers est plus risqué, mais peut atteindre des performances plus élevées. En effet, il n’est pas rare de voir une action ou un autre produit financier s’envoler en raison de l’actualité. Un trader indépendant peut donc parvenir à réaliser une performance supérieure à 20% en quelques jours, s’il investit dans les bonnes actions. En revanche, la tendance peut aussi s’inverser et il est possible en bourse d’être confronté à des performances négatives, choses qui est beaucoup plus rare en présence d’un investissement immobilier.

Investir dans le vin : une fausse bonne idée ?

Investir dans le vin

Depuis quelques années, de nombreux particuliers ont choisi de placer leur épargne dans le vin et autres spiritueux. La cave devient donc désormais un véritable produit d’épargne. En effet, les bonnes bouteilles prennent de la valeur avec l’âge, pour autant qu’elles soient correctement conservées. Dans ce cas de figure, le vin ne peut être qu’un investissement à long terme, voire à très long terme. Cependant, la méthode présente de nombreux risques qui doivent être pris en compte avant de réaliser un tel investissement :

  • Un risque lié à la dépréciation : si le vin fait l’unanimité depuis la nuit des temps, rien n’indique que le prix des bouteilles continue d’augmenter avec le temps. Après tout, la réputation d’un vin est avant tout une affaire de mode. En investissant aujourd’hui dans un cru bien particulier, rien n’indique que ce dernier sera toujours considéré comme très haut de gamme dans 40 ans ;
  • Un risque lié à la conservation : investir dans le vin nécessite de créer sa propre cave, dans laquelle les bouteilles seront stockées. De haute qualité, la cave doit être gérée par un système de régulation de la température et de l’humidité. Or, il existe un risque non négligeable de fonctionnement de ce système au fil des ans. La conversation des bouteilles est donc susceptible d’être dégradée, et l’investissement pourrait ainsi perdre de sa valeur ;
  • Un risque lié à la sécurité : On parlera ici principalement des vols. Bien que la plupart des grandes caves soient assurées, certains particuliers omettent parfois de souscrire une police d’assurance spéciale pour les grands crus qu’ils conservent. Aussi, cet investissement physique peut être dérobé, contrairement à un investissement immobilier ou à la souscription de valeurs boursières qui restent dématérialisées.

Investir dans les monnaies électroniques : une nouvelle épargne à la mode

L’arrivée du Bitcoin depuis 2009 et d’autres monnaies électroniques (cryptomonnaies) ont conduit de nombreux investisseurs à convertir leur épargne en jetons électroniques. Pour certains, le pari a été fortement lucratif, le Bitcoin ayant par exemple proposé une performance très élevée en 2019. Cependant, les monnaies électroniques présentent un risque pour l’investisseur de part leur volatilité. De ce fait, il est déconseillé d’investir tout son argent dans de telles valeurs. Une gestion intelligente de son portefeuille d’épargne permet de limiter les risques tout en augmentant les performances de l’investisseur qui pourra arrondir ses fins de mois sans difficultés, en toute autonomie ou avec l’aide d’une banque.