La compétitivité des entreprises

La compétitivité des entreprises

Actuellement, la place du marché est déjà plus ou moins saturée. Les activités existantes sont trouvées partout et la concurrence est grande. Même les entreprises ayant trouvé une innovation majeure ne gardent pas la situation de monopole longtemps. La seule solution est un travail plus efficace par rapport à la compétitivité. De nouvelles stratégies s’imposent.

Les modèles de stratégies face à la concurrence

Pour survivre face à la forte concurrence, les PME/PMI doivent être compétitives, mais sont également dans l’obligation d’adopter les bonnes stratégies. Les approches sont en nombre. En effet, il y a des modèles types en ce qui concerne les stratégies, mais à vrai dire, les firmes sont obligées d’être créatives et de s’adapter à la situation présente et toutes les situations à venir. À titre d’exemple, si les salaires des travailleurs locaux sont coûteux, l’externalisation d’un service peut être bénéfique. De cette manière, le coût de production étant moins cher, le prix va également baisser pour aboutir à la situation de compétitivité. Dans le secteur du bâtiment, pour prendre un autre exemple, les matériaux utilisés peuvent être achetés sur le territoire et en gros à leur source principale, au lieu d’aller les acquérir par importation auprès d’un autre pays.

Pour faire face à la concurrence et connaître une croissance économique, l’outil de progrès principal des entreprises reste le plan de compétence. Effectivement, ce dernier est amené à l’évolution, car il aide à centrer les efforts de développement sur des besoins définis et mesurés de l’entreprise. De cette manière, les risques de dispersion sont minimisés. Il permet également de cadrer efficacement les actions de développement du personnel. Grâce au plan de compétence, les leaders et dirigeants pourront visualiser, guider et affecter plus facilement leurs équipes par rapport aux tâches à remplir.

Entreprises et formations

Pour améliorer la compétitivité de l’entreprise, un certain niveau de connaissance est requis. Pour ce faire, il faut avoir passé un minimum de formation. Par ailleurs, il existe ce qu’on appelle la méthode 5s qui s’avère pouvoir beaucoup servir pour toute entreprise nouvelle en pleine expansion. Celle-ci permet de maximiser de façon permanente les conditions ainsi que le temps de travail, tout en assurant la bonne organisation, la sécurité et la propreté d’un plan de travail. Cette méthode vient tout droit du Japon et a été créée pour les usines Toyota. C’est une technique de management qui fait partie de la démarche qualité.

5s est le diminutif pour 5 mots japonais qui sont seiri, seiton, seiso, seiketsu et sehitsuke. Il y a des actions associées à ces mots. Le premier consiste à trier, jeter, recycler, archiver et placer les outils de travail selon leur fréquence d’utilisation. Le second comprend les idées de ranger, classer de manière à limiter les déplacements physiques ou le port d’objets lourds et optimiser l’utilisation de l’espace. Le troisième part de l’idée de nettoyer et de réparer. Le quatrième veut que les documents de son poste soient ordonnés pour qu’un autre s’y retrouve. Quant au cinquième mot, il faut être rigoureux et appliquer les 4 opérations précitées de façon soutenue et durable. Une formation 5s présente beaucoup d’avantages. Il suffit de voir l’état actuel de l’entreprise Toyota pour en juger.

Laisser un commentaire