Le plan national du Très Haut Débit

You are currently viewing Le plan national du Très Haut Débit

Dans le but de résoudre le problème d’accès à internet, le gouvernement français a mis en place un programme dont l’objectif est de permettre à tous les Français d’accéder au très haut débit à l’horizon 2022. Le budget alloué à ce programme témoigne de la volonté des autorités de le voir aboutir. Mais en plus des fonds, l’utilisation d’une technologie de pointe sera déterminante pour la réussite du projet. Ainsi, que retenir du programme France très haut débit ?

Le plan THD : l’essentiel à retenir

Lancé en 2013, l’objectif de ce programme, détaillé sur des sites spécialisés à l’instar de adw-network.com, est de couvrir l’ensemble du territoire français avec la connexion internet très haut débit (30 Mbit/s minimum), en développant massivement le « fiber to the home », la fibre optique chez l’habitant. À cet effet, 20 milliards d’euros ont été déboursés pour permettre, par exemple, au fermier français installé en zone rurale d’accéder facilement à internet et de profiter lui aussi des bénéfices de cette technologie.

C’est dire la volonté du gouvernement de mettre tous les Français au même niveau pour ce qui est d’internet. Pour le monde rural, ce programme constitue surtout un vrai outil de désenclavement qui lui permettra de se rapprocher des zones urbaines. Mais le plan très haut débit est également tourné vers les entreprises et les administrations dont les besoins d’utilisation du net sont plus importants. Elles pourront, grâce au déploiement, mieux profiter des technologies de l’information et la communication. Le besoin d’accéder aux données ou de les envoyer rapidement sera ainsi pleinement satisfait.

Dans un contexte où le numérique est présent dans toutes les sphères et abolit les frontières, ce déploiement peut être salué par les entreprises qui verront ainsi leurs échanges facilités. L’internet très haut débit ne fera que réduire davantage l’effet de la distance et du temps dans les rapports business to business (BtoB). Depuis 2016, on note une accélération dans l’exécution du programme, avec une couverture à 50 % de l’ensemble du territoire français. Par rapport au calendrier établi, le plan connait une avance d’un an.

THD

Le rôle important du faisceau hertzien

Cette technologie est bien adaptée à l’envergure du programme France très haut débit. Un faisceau hertzien est en effet un système qui permet de transmettre des données d’un site géographique fixe à un autre, à travers des ondes radioélectriques, avec une fréquence de transmission pouvant aller de 1 à 86 GHz. De nos jours, il est principalement numérique. Il peut être mono-directionnel ou bi-directionnel.

Le signal est en général permanent entre les deux sites fixes. Bien que le système n’exploite pas de fils pour transmettre les signaux, les faisceaux hertziens sont équipés pour couvrir de grandes distances : ils peuvent aller jusqu’à environ 15O km. Les relais sur les trajets hertziens sont assurés par des installations appelées bonds hertziens.

Cet équipement est le favori des opérateurs de réseaux de télécommunication, non seulement pour sa facilité d’installation et d’exploitation, mais également pour son coût. Il est moins coûteux que l’installation de la fibre optique. Des arguments qui devraient parler aux autorités pour permettre de généraliser le très haut débit. De toute évidence, « la fibre chez chaque habitant français » est une opération qui demande d’importants travaux de génie civil, surtout pour desservir les territoires d’outre-mer et les régions montagneuses.

Laisser un commentaire