Les français ont épargné sur leur livret A pendant la crise sanitaire

Les français ont épargné sur leur livret A pendant la crise sanitaire

Est-ce le résultat des deux mois de confinement ou d’une volonté des français d’économiser pour acheter une maison avec jardin ? Le taux d’épargne sur le livret A a explosé au mois d’avril, en plein confinement ! En effet, ce ne sont pas moins de 5,5 milliards d’euros qui étaient placés sur le célèbre livret d’épargne par les français en avril, contre 2,71 milliards d’euros au mois de mars. Ce chiffre qui a plus que doublé traduit une véritable volonté des français d’épargner.

Un montant d’épargne à réinjecter dans l’économie

Monsieur Eric Lombard, Directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, a indiqué que ce niveau d’épargne est le plus haut jamais atteint depuis la précédente crise économique. C’est dire si le confinement a eu un effet positif sur les français, qui n’ont pu qu’épargner leur argent à défaut de pouvoir le dépenser dans des achats. Bien évidemment, cette épargne n’a pas vocation à rester indéfiniment sur un livret A, dont le taux est actuellement très faible. Il serait d’ailleurs préférable que ces sommes soient rapidement réinjectées dans l’économie afin de favoriser la croissance et le développement des commerces, qui rappelons le, ont subi d’énormes pertes durant cette crise financière.

Une épargne qui est utilisée en toute conscience

Durant la période du confinement, l’épargne réalisée par les français peut être saluée car, c’est l’objectif du livret A, elle a permis aux acteurs économiques de financer de nombreux projets. Parmi eux, le développement du secteur social ou le financement des collectivités locales qui ont du participer au mieux aux différentes actions de soutien à la population mises en place.

La tendance est donc partagée, entre laisser ces sommes à disposition des acteurs économiques pour poursuivre le financement de projets d’utilité publique, ou bien envisager leur retrait afin de les réinjecter dans les commerces par le biais de nouveaux achats, en cette période de réouverture.

Laisser un commentaire