Les missions d’une société fiduciaire en Suisse

Les missions d’une société fiduciaire en Suisse

La société fiduciaire en Suisse est un allié précieux dans l’accompagnement des entreprises qui souhaitent s’implanter sur le territoire. Elle permet aux entrepreneurs travaillant dans différents secteurs et qui ne maîtrisent pas très bien les lois en vigueur sur le territoire helvétique de bénéficier d’un suivi et d’une aide précieuse dans la gestion des tâches administratives. Cet accompagnement est nécessaire pour le développement commercial de ces entreprises. Avec l’évolution des nouvelles technologies, les missions du fiduciaire en Suisse se sont étendues et ne se limitent plus à la gestion des mouvements comptables d’une structure. Dans cet article, vous découvrirez les différentes missions d’une société fiduciaire en Suisse.

Société fiduciaire : proposer un contrat de gérance-mandat

Le système de gérance-mandat offert par les sociétés fiduciaires en Suisse est un accord par lequel le mandant, qui est le propriétaire d’un fonds de commerce, confie à une tierce personne ou à une autre structure (le gérant mandataire) la gestion d’un fonds artisanal ou d’un fonds de commerce pour son compte. Par conséquent, le propriétaire donne un mandat de gérant et d’administrateur à une autre personne pour l’exploitation de son fonds de commerce dans un cadre précis.

Il demeure propriétaire de son fonds de commerce et continue de supporter tous les risques liés à cette exploitation. Grâce à ce contrat, il laisse toute la latitude au gérant mandataire afin de décider des conditions dans lesquelles se dérouleront le travail et l’embauche des salariés. Le gérant mandataire est également chargé de trouver des remplaçants dans ses activités à ses frais et sous sa responsabilité totale.

Le mandant peut également prévoir des modalités de contrôle du travail réalisé par le gérant mandataire. Quant à ce dernier, il doit exécuter sa mission en veillant au strict respect des éventuelles règles de gestion et d’exploitation qui ont été imposées par le mandant. En contrepartie de l’exécution de sa mission, il perçoit une rémunération calculée sur le chiffre d’affaires réalisé sous sa gérance. Il s’agit d’une commission minimale dont le montant tient compte de l’importance de la structure et des modalités de son exploitation.

Ce type de contrat permet aux entrepreneurs qui veulent s’établir sur le marché suisse et qui veulent réduire les risques de faillite liés à la non-connaissance du marché de profiter de l’expertise des sociétés fiduciaires.

Elles se chargent de gérer toutes les activités du mandant moyennant une commission. C’est une excellente solution pour les chefs d’entreprise qui ne peuvent pas rester sur place et qui ont besoin de confier la gestion de leurs sociétés à des spécialistes.

société fiduciaire suisse

Société fiduciaire : établir des comptes annuels

Le rôle initial d’une fiducie est de s’occuper des comptes annuels des entreprises qui ont recours à leurs services. Aujourd’hui, il existe plusieurs logiciels de gestion et de comptabilité qui permettent de simplifier considérablement la vie des petites et moyennes entreprises (PME). Ces outils sont très performants et permettent aux PME, ainsi qu’aux très petites entreprises de garantir en grande partie la réalisation des tâches importantes pour répondre aux obligations légales d’une entreprise.

Les besoins du chef d’entreprise ont donc évolué considérablement et il a besoin d’être conseillé par des experts pour optimiser la gestion de ses affaires et pour les développer. C’est à ce stade qu’intervient la société fiduciaire. Elle dispose des ressources nécessaires pour faire face aux besoins des entreprises dans ce domaine.

Donner des conseils aux entreprises pour leur croissance

Après le rôle de comptable, la société fiduciaire intervient auprès des entreprises en tant que conseil de pilotage et d’aide décisionnelle. Elle entretient des relations, aussi bien avec les PME qu’avec les TPE et le réseau bancaire. Grâce à cela, elle aide ses clients dans la réalisation de toutes les formalités pour obtenir un financement auprès des organismes bancaires. Ces démarches vont donc commencer depuis l’élaboration du bilan et du compte de résultat prévisionnel jusqu’à la signature du contrat avec le banquier.

Le partenariat bilatéral de l’entreprise fiduciaire augmente les chances de la société d’obtenir le financement nécessaire pour le développement de ses activités. Si l’entreprise rencontre des difficultés dans l’exercice de ses fonctions, c’est encore la fiducie qui se chargera d’orienter le client vers le bon expert pour la résolution des problèmes.

La fiducie offre aussi des conseils et des services d’experts dans tous les domaines. Si une PME ne peut pas s’offrir les services permanents d’un responsable financier ou des ressources humaines, elle se retrouvera très vite débordée en cas de pic d’activité et il sera nécessaire de recruter ou gérer le personnel ainsi que les salaires.

Dans ce cas de figure, c’est la société fiduciaire qui jouera le rôle de gestionnaire pour assurer la réalisation de ces tâches spécifiques. Il est ainsi important d’agir rapidement dans de tels cas et de choisir le bon partenaire pour éviter de se retrouver dans une situation délicate.

société fiduciaire suisse

Société fiduciaire en Suisse : aider les entreprises lors de leur création

La croissance de l’activité indépendante ou des jeunes sociétés innovantes a poussé certaines entreprises fiduciaires à se tourner vers le suivi de ce type de structure. Elles réalisent donc de nouvelles missions qui commencent depuis la création de l’entreprise jusqu’à l’établissement des comptes, en réalisant les tâches liées à la comptabilité courante.

De plus, chaque fois qu’il y a un contact entre les sociétés et les sociétés fiduciaires, il y a un échange qui se réalise. Cet échange permet d’apprendre l’un de l’autre. Et plus les entreprises fiduciaires arrivent à apprendre au sujet de leurs clients, mieux elles arrivent à cerner leurs besoins particuliers. Cela leur permet de mieux les accompagner à chaque phase de leur croissance entrepreneuriale.

Inversement, grâce à leur expertise ainsi qu’à leur posture de professionnel en finance et en comptabilité, mais également en matière de fiscalité ou de prévoyance professionnelle, les sociétés fiduciaires en Suisse détiennent des connaissances précieuses et des compétences qu’elles peuvent transmettre aux structures accompagnées.

Par conséquent, directement ou indirectement, les sociétés fiduciaires en Suisse jouent un rôle de formation en comptabilité et en finance. En ce sens d’ailleurs, il n’est pas rare de constater que des experts fiduciaires mènent des activités d’enseignement dans le domaine de la comptabilité.

Laisser un commentaire