Partir organiser une réunion d’affaires aux USA : que faut-il savoir ?

Partir organiser une réunion d’affaires aux USA : que faut-il savoir ?

Si les États-Unis attirent les entrepreneurs de divers horizons, c’est notamment pour l’efficacité et pour la méritocratie du modèle de travail. Seulement, pour pouvoir vivre le rêve américain, il faut lancer des partenariats commerciaux, négocier avec les Américains et organiser des réunions au pays de l’oncle Sam. Cela implique diverses formalités et surtout une organisation personnelle et professionnelle sans faille.

Les États-Unis, la terre de prédilection des négociations professionnelles

Les États-Unis abritant les sièges des plus grandes firmes de renommée internationale, il est logique que les entrepreneurs du monde entier se pressent aux frontières du sol américain. Mais avant d’entamer vos négociations pour un éventuel partenariat avec un américain, il convient de régler certaines démarches administratives comme l’ESTA pour les USA.

L’ESTA pour partir aux USA

Cette formalité s’avère nécessaire, car elle vous permettra de séjourner jusqu’à 90 jours aux États-Unis. Une fois cette procédure achevée, vous pourrez vous concentrer sur les bases de négociation avec les USA, sur la culture américaine, ainsi que sur la manière de fonctionner des dirigeants américains. Vous serez en effet amené à parlementer avec de grands magnats des affaires.

réunion usa

Se mettre dans le même état d’esprit que les Américains

Pour percer sur le marché américain, votre capacité de persuasion doit être optimale. Ne soyez pas modeste, puisque vous devez mettre vos réalisations et vos succès en lumière, car aux États-Unis, on ne prêtera que peu d’intérêt à votre parcours collégial. Qu’importe que vous ayez fréquenté les plus grandes écoles ou que vous ayez travaillé depuis chez vous en autodidacte, vous serez valorisé par vos expériences et par vos résultats.

Par ailleurs, la culture individualiste prône aux États-Unis et les chefs d’entreprises qui tirent leur épingle du jeu sont vénérés, à l’instar de Jeff Bezos, de Steve Jobs, de Mark Zuckerberg ou encore de Bill Gates. Autrement dit, une seule personne peut changer le monde, moyennant une bonne dose d’ambition et beaucoup de travail. Ainsi, si vous vous préparez pour une réunion d’affaires aux USA, n’oubliez pas l’adage « Time is money ». Ne perdez pas votre temps en politesses ou en formules de courtoisie, mais allez droit au but. Développez vos idées, votre projet, les points forts de votre business, les retours sur investissement…

Les déjeuners et les dîners d’affaires, des occasions propices aux grandes décisions

Il faut savoir qu’aux États-Unis, les réunions d’affaires se tiennent généralement au cours d’un déjeuner ou d’un dîner. Les négociations débutent systématiquement dès que chaque convive a fini de commander sa nourriture. Chez les Américains, il est d’usage d’exposer la position au premier abord. Les échanges sont professionnels et directs, avec pour principal objectif : générer de l’argent.

Vous n’êtes pas là pour faire de la figuration ou pour nouer des liens d’amitié, car en Amérique, c’est le business qui prime. En tant que professionnel, vous devez vous adapter à tout type de public, aux mœurs et aux habitudes qui ne sont pas toujours similaires aux vôtres. Quoi qu’il en soit, ne vous laissez pas impressionner, participez aux débats et soyez persuasif puisque votre succès commercial outre-Atlantique en dépend.

Laisser un commentaire