Quels sont les enjeux de la finance comportementale pour les entreprises ?

Quels sont les enjeux de la finance comportementale pour les entreprises ?

La finance comportementale est une théorie qui étudie l’impact des comportements psychologiques individuels sur la dynamique des marchés financiers. Ses apports aident à mieux comprendre l’influence des facteurs émotionnels et cognitifs dans la prise de décision des investisseurs. Toutefois, les contributions de cette finance sont porteuses d’enjeux pour les entreprises.

La dynamisation des ventes

Il s’agit là de l’un des principaux enjeux de la finance comportementale pour les entreprises. En effet, la dimension comportementale de cette théorie donne un nouveau sens aux stratégies de ventes des firmes. L’intérêt de cette approche apparait donc double.


Les entreprises pourront dans un premier temps analyser et prévoir les comportements des clients dans la prise de décision lors d’un achat. Elles auront une vision plus nette de leur désir, leurs attentes et surtout les facteurs qui influencent ces décisions afin de mieux répondre à leurs exigences.

Ensuite, cette approche leur permettra de comprendre davantage l’inefficacité de certaines de leurs stratégies de vente et de les améliorer au besoin. Ces sociétés pourront par la même occasion élargir leur horizon. Par exemple, la plateforme https://neuroprofiler.com/ vous propose des solutions permettant de dynamiser vos ventes grâce à un profilage de risque interactif basé sur la finance comportementale.

L’efficience des marchés

La finance comportementale s’oppose à la théorie de l’efficience des marchés qui considère que les consommateurs et les investisseurs sont parfaitement rationnels. Cette théorie traditionnelle suppose que les facteurs externes et les émotions ne peuvent pas influencer les individus lors des choix économiques. Elle estime que les investisseurs et acheteurs prennent toujours des décisions logiques.

L’avènement de la finance comportementale permet de prouver que le comportement de ces individus est souvent irrationnel et biaisé dans la vie réelle. À titre illustratif, il n’existe aucune explication rationnelle au fait que les entreprises enregistrent plus de ventes malgré l’augmentation de leur prix de vente. Cela est tout simplement lié au comportement humain. La compréhension de ce comportement représente pour les entreprises un nouveau défi indispensable à l’amélioration des rendements.

La compréhension des facteurs qui influencent la prise de décision des investisseurs


La finance comportementale a mis à jour l’existence de nombreux biais comportementaux chez les personnes (investisseurs et consommateurs). Les origines de ces biais sont multiples. Il s’agit entre autres de :

  • la sur-confiance ;
  • l’émotion et la maitrise de soi ;
  • les interactions sociales ;
  • et l’estime de soi.

Ces différents phénomènes poussent souvent l’individu à poser des actes non rationnels. Cette propension est plus observée chez les investisseurs d’une entreprise en raison des caractéristiques des décisions auxquelles ils sont confrontés.

Cet enjeu doit donc permettre aux entreprises de mieux servir les intérêts de leurs potentiels clients et investisseurs. Il s’agira de mieux saisir leur point faible afin de leur éviter les pièges que peuvent représenter leurs émotions ou leur excès de confiance. 

La finance comportementale a permis de formuler des hypothèses plus pragmatiques pour appréhender les comportements financiers. Elle est très utilisée par les entreprises pour comprendre leurs clients et investisseurs afin de réaliser de bons rendements.

Laisser un commentaire