Dans le cadre de la livraison à domicile, les études démontrent que 30% des émissions de CO2 sont liées au « dernier kilomètre », c’est-à-dire au moment de l’individualisation des livraisons. Pour y remédier, Amazon a mis en place un robot, Scout, chargé d’acheminer les colis devant la porte des acheteurs.

Scout est un robot intelligent doté de 6 roues qui va accompagner Amazon jusqu’au bout de la chaîne de distribution. Doté d’une batterie et de nombreux capteurs, Scout évoluera sur les trottoirs à une vitesse de 16 Km/h, tout en étant capable d’éviter les piétons ainsi que les obstacles. Scout est même capable de monter quelques marches pour se rapprocher de votre porte.

Scout : Un robot de livraison Amazon en phase de test

Pour l’heure, le robot de livraison by Amazon est en phase de test. Il est à l’heure actuelle suivi de près par des humains capables d’intervenir en cas de chute ou de problème majeur de sécurité. Déployé pour l’heure dans l’état de Washington aux Etats-Unis, le robot est assez prometteur, même si Amazon est encore en pleine recherche sur les questions d’automatisation de sa chaîne de distribution.

Quel risque pour un robot autonome de livraison ?

Outre les risques de dommage que courent les produits transportés par Scout, le robot intelligent d’Amazon peut également induire d’autres dangers. Bien évidemment, c’est d’abord au dommage corporel que l’on pensera en cas d’accident avec un piéton, ou en cas de chute occasionnant un accident de voiture.

Mais, un robot intelligent implique également un risque de piratage. Si Scout semble pour l’heure paré à combattre d’éventuelles attaques, ce dernier sera par la suite exposé au même risque que les voitures autonomes en matière de piratage.

Scout : Quand Amazon s’attaque au problème du dernier kilomètre