Tout savoir sur les risques psychosociaux « RPS »

Tout savoir sur les risques psychosociaux « RPS »

Les risques psychosociaux ou RPS recouvrent l’ensemble des éléments perturbateurs qui mettent en péril l’intégrité physique et la santé mentale des employés. Ils peuvent se présenter sous différentes formes que l’on va détailler dans le présent article.

Comment prévenir les RPS au sein de l’entreprise ?

Les conséquences des RPS sur les salariés sont nombreuses : troubles de la concentration, nervosité, irritabilité, palpitations, fatigue… Il faut toutefois savoir que les employés ne sont pas les seuls concernés par ces risques. En effet, les RPS ont aussi un impact sur la productivité et le fonctionnement de l’entreprise (taux élevé d’absentéisme, ambiance de travail désagréable, etc.). Il est toutefois possible de les prévenir grâce à une évaluation des risques régulière. L’idée est de faire un diagnostic RPS en déterminant les indicateurs légaux (turn-over, absentéisme…). Pour ce faire, les responsables vont mettre en place une stratégie efficace pour détecter l’origine des risques psychosociaux et limiter leurs dégâts : la prévention primaire.

Dans le cadre de la prévention des RPS, la direction de l’entreprise doit aussi interroger la santé mentale et physique de ses salariés. Pour éviter l’autocensure des employés, le mieux est de faire appel à un intervenant externe. Celui-ci saura construire une relation de confiance avec le patient et assurera une totale confidentialité. L’intervenant prodigue également différents conseil et diagnostic pénibilité au travail pour aider les employés à faire face à leurs problèmes. L’entreprise doit, par ailleurs, mener une démarche complète pour lutter contre les RPS de ses collaborateurs, en mettant en place une culture de santé et de sécurité.

Quels sont les RPS les plus répandus ?

On a souvent tendance à définir les risques psychosociaux comme un état de stress et d’anxiété au travail. Mais en réalité, le stress n’est qu’une des nombreuses manifestations des RPS. Ces derniers sont en fait les risques professionnels qui portent atteinte à la santé mentale, physique et sociale des salariés. Comme il a été dit plus haut, le stress professionnel est l’une des manifestations les plus courantes des RPS. Il se caractérise par un état de fatigue constant, une irritabilité et un sentiment permanent de tension. Il survient lorsqu’un employé ne dispose pas de ressources nécessaires pour faire face aux contraintes imposées par son activité professionnelle. Il en résulte alors un déséquilibre de sa qualité de vie au travail. Outre le stress, l’épuisement professionnel ou « burnout », constitue l’un des plus grands facteurs de risques psychosociaux. Cet état d’épuisement est le résultat d’une situation de stress prolongée. Il est généralement dû à un important investissement personnel et affectif du salarié dans son travail. Lorsqu’un employé est atteint de « burnout », il présente souvent un épuisement physique, mental et émotionnel. Il a également un désintérêt pour son activité professionnelle et ses propres efforts. Le harcèlement moral, les violences verbales et les agressions physiques constituent aussi l’une des formes les plus graves des RPS. Une évaluation des risques psychosociaux doit être effectuée si un des employés se trouve victime de ses collègues ou de son supérieur hiérarchique.

Laisser un commentaire