Une vague de chômage à craindre dans les mois qui viennent

Une vague de chômage à craindre dans les mois qui viennent

Le Ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a averti qu’une vague de chômage pourrait survenir au cours des prochains mois, suite à l’épidémie de Coronavirus qui a paralysé l’Hexagone durant plusieurs semaines.

Pour l’heure, la crise économique qui a touché la France s’est voulu limitée, permettant à de nombreuses entreprises de ne pas sombrer. Les différentes aides offertes par l’Etat et les Régions, le report des cotisations sociales, le report du paiement des loyers commerciaux et des factures d’eau, d’électricité et de gaz pour les entreprises ont donné un souffle à la vie économique. Les dispositifs de télétravail, de chômage partiel et la souplesse des différentes administrations ont été accueillies comme une véritable bénédiction par de nombreux entrepreneurs.

La route des Etats-Unis à éviter

Si les Etats-Unis sont parfois un exemple pour la France en matière économique, la gestion de la crise du Covid-19 n’est pas à prendre pour exemple. En effet, le taux de chômage a dépassé les 14% en avril (soit un peu plus de 38 millions de personnes concernées) dans le pays de l’Oncle Sam, alors qu’il avait atteint son plus bas depuis 50 ans au mois d’avril.

La France a l’inverse, a vu son taux de chômage progresser de 7% durant la crise sanitaire. Cependant, il semblerait que cette hausse ne soit pas due à la perte d’emplois salariés mais au non renouvellement de contrats précaires.

Il faut bien souligner que la situation n’aurait pas été la même sans l’aide fournie par l’Etat à hauteur, pour l’heure, de plus de 8 millions d’euros. Ces fonds ont permis de prendre en charge le paiement du chômage partiel accordé aux salariés dans les entreprises qui ne pouvaient pas maintenir leur activité économique.

Un été critique pour le secteur du tourisme

Pour l’heure, l’attention est surtout portée au secteur du tourisme et de la restauration, à quelques semaines de la période estivale. Si l’Union européenne tente d’organiser la réouverture des frontières de manière à permettre au secteur du tourisme de tenir le choc, rien n’est pour l’heure déterminé. L’épidémie de Covid-19 en Europe et en France n’est toujours pas entièrement contrôlée, et l’hypothèse d’une deuxième vague de Covid, si elle n’est pas certaine, n’est toujours pas exclue par les scientifiques.

Laisser un commentaire