Téléprospection : 2 astuces pour améliorer le service

You are currently viewing Téléprospection : 2 astuces pour améliorer le service

 La téléprospection représente une des stratégies qui a pour but principal de développer le portefeuille client d’une entreprise. C’est une opération qui se réalise en usant du téléphone comme moyen de communication. La téléprospection commerciale s’établit notamment en campagne. Dans le cadre de cette dernière, la société met en œuvre un plan d’action bien défini. Afin d’obtenir des résultats satisfaisants et d’atteindre les objectifs fixés plus rapidement, voici 2 astuces à appliquer lors de la téléprospection.

 Recruter des agents de téléprospection qualifiés

Une campagne de téléprospection est une mission qui devra faire l’objet d’une organisation sérieuse. Les responsables du département marketing devront réaliser une bonne préparation. Parmi les tâches qu’ils auront à accomplir pour la campagne, il y a tout d’abord celle qui consiste à mettre en place la structure. Cette dernière sera composée du matériel nécessaire pour mener à bien la campagne. Mais aussi des agents qui prendront en charge la mission de téléprospection. L’une des astuces qui contribueront au succès de l’opération de téléprospection est de procéder au recrutement d’une équipe de téléprospecteurs qualifiés. En effet, pour que l’obtention de résultats satisfaisants soit possible, il est impératif que les agents recrutés soient compétents.

Ils doivent notamment maîtriser toutes les techniques efficaces et innovantes en matière de téléprospection. Il est par ailleurs recommandé aux entreprises de renforcer tout de même les capacités de leurs agent. En leur offrant des formations au cours de leur carrière. Ces formations sont utiles pour les familiariser avec les dernières stratégies en termes de téléprospection. Des téléprospecteurs qualifiés représentent un atout considérable pour les sociétés. Des personnes qui sont spécialisées dans l’externalisation de service de téléprospection comme les calls center à MADGASCAR. Leurs clients seront ravis de confier leur campagne à une entreprise possédant une équipe compétente.

Peaufiner l’argumentaire des campagnes

La prospection téléphonique suppose notamment un échange entre un téléprospecteur et un prospect. Dans le cadre de ces échanges, une conversation est engagée. Cette dernière est le plus souvent composée d’un argumentaire que l’agent en charge de la prospection présentera à son interlocuteur. La prochaine astuce qui pourra donner un coup de pouce à la campagne de téléprospection est celle qui conseille les responsables de la campagne en question de peaufiner leur argumentaire. Cette initiative peut s’effectuer en 3 parties :

1re partie : la rédaction d’un script téléphonique pertinent

Pour parvenir à un tel résultat, il est recommandé de ne pas se focaliser sur un seul et même objectif afin de garantir une efficacité maximum. De plus, il faudrait monter l’argumentaire suivant un plan logique, pratique et simple. Ce plan peut comporter : un pitch de prise de contact, une mini-découverte de l’entreprise, une présentation de l’opportunité proposée par la société. Un appel à l’action, et enfin une prise de congé.

2e partie : l’élaboration d’un questionnaire de qualité

Il s’agira de poser au prospect différentes questions, intelligentes. Le questionnement est réalisé pour faire parler l’interlocuteur. De cette manière il sera plus facile de le mettre en confiance et poursuivre la conversation sous de meilleurs auspices. Tout au long du questionnement, l’agent ne devrait pas perdre de sa courtoisie et de son sourire dans la voix.

3e partie : l’anticipation des objections téléphoniques

Les objections sont tout à fait possibles au cours d’un échange téléphonique. Il est essentiel que les téléprospecteurs aient à leur disposition des réponses à ces fameuses objections. Dans la pratique, il existe deux sortes d’objections. D’une part, il y a celles qualifiées de génériques (« cela ne m’intéresse pas », « je n’ai pas de temps à vous consacrer »…). D’autre part, on a les objections spécifiques (« c’est trop cher », « je ne sais pas ce que je vais en faire »…).

4e partie : la pratique de l’écoute active

La patience et l’écoute sont deux des qualités les plus indispensables pour un téléprospecteur digne de ce nom. Ces deux éléments de base forment une certaine garantie en termes de cohérence entre l’attitude de l’agent et l’argumentaire qu’il développe. L’écoute active consiste en la reformulation et la prise de notes stratégiques tout au long de l’appel téléphonique.

5e partie : la vérification de l’efficacité de l’argumentaire

Une fois que le script a été élaboré, il est vivement conseillé de le tester. Cette initiative est importante pour déceler les anomalies qu’il serait utile de rectifier. Cela aura un impact positif sur la qualité de l’argumentaire qui sera proposée lors de la séance de téléprospection.

Laisser un commentaire